Le monastère de Lavaudieu, qui s'élève dans un très beau site, est le seul d'Auvergne à avoir gardé son cloître roman. Monastère de moniales, le prieuré de Saint-André de Comps (nom primitif de Lavaudieu jusqu'en 1487), fut fondé par Saint Robert en 1050. Il dépendait du monastère de la Chaise-Dieu.
‹– L'église est très modeste. Le clocher octogonal est cependant remarquable
Les murs de la nef sont allégés par de grandes arcades en plein cintre –›
‹– La nef, voûtée en arc brisé, n'aurait été construite qu'au début du 14è siècle.
La croisée du transept est couverte d'une coupole sur trompes. Les quatre grands arcs sont à double rouleau, avec un gros boudin à l'est et à l'ouest.                     –›
Chapiteau du transept : Adam et Eve et l'arbre où s'enroule le serpent.
Autre chapiteau : des dragons entrelacés
Les peintures
Elles ont été exécutée en 1315
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Sur le mur de l'arc triomphal, une crucifixion accompagnée d'autres scènes.
La crucifixion de Saint André    –›
La Dormition de la Vierge
Autre scène de l'arc triomphal
La peste noire : à droite, des personnages déjà frappés par les flèches qui représentent la peste.
Autre scène de l'arc triomphal

Pour découvrir la suite : Lavaudieu 2

Pour revenir à la page d'accueil:     Art-Roman.net