Gravement endommagée en 1944 (les piles du transept furent minées par les Allemand), l'abbatiale de Lessay a été patiemment et merveilleusement restaurée.
A-t-elle été la première église à recevoir des croisées d'ogives dès la fin du 11è siècle ? Il semble qu'elle ait été terminée en 1098. Selon d'autres sources, elle n'aurait été achevée que vers 1130-1140.
La nef compte sept travées    –›
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
L'élévation est à trois niveaux. Le triforium (2è niveau) compte deux arcades par travée dans la bas de la nef et trois arcades dans le haut de la nef.
 ‹–
Les voûtes sont à croisées d'ogives quadripartites à épaisse nervure.             –›
Les bas-côtés sont voûtés d'arêtes.
‹–
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
Le transept : le mur-pignon est divisé en deux par une demi-colonne centrale. Il est percé par trois étages de baies.                                     –›
Le choeur comprend deux travées droites de même structure que les dernières travées de la nef.
‹–
L'abside est voûtée en cul-de-four et ne compte que deux niveaux. Elle est éclairée par cinq baies à double voussure au rez-de-chaussée et cinq baies également à l'étage.
                                                         –›
‹–  Deux chapiteaux
Extérieur, côté sud : les travées sont délimitées par des contreforts plats et percées d'une seule fenêtre.
‹–

La tour-lanterne possède une souche massive décorée d'arcatures aveugles. L'étage comporte quatre hautes arcades sur chaque face
qui ne sont ouvertes que dans leur partie supérieure.                  –›

La fenêtre de la dernière travée du choeur est encadrée de deux arcatures aveugles.
‹–

Pour revenir à  :  Normandie romane

Pour revenir à la page d'accueil:     Art-Roman.net

Lessay se trouve dans le département de la Manche, à 36 km à l'ouest de St Lo.