Bien que nous manquions de documents, on peut estimer que l'église de Saint-Saturnin a été construite d'un seul jet un peu avant 1150. Elle est construite en arkose blonde de Montpeyroux. L'emploi de pierres noires a permis des effets de polychromie. Par contre, les chapiteaux ont été sculptés dans une pierre volcanique grise.
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
La nef est voûtée en berceau sans doubleaux. Elle est aveugle. L'éclairage vient des fenêtres des murs gouttereaux des bas-côtés.                                 –›
‹– Les piliers sont carrés avec trois colonnes engagées
‹– Les bas-côtés sont voûtés d'arêtes avec doubleaux
Les tribunes s'ouvrent sur la nef par des baies triples. Les demi-berceaux contrebutent la voûte de la nef.
La croisée du transept est couverte d'une coupole sur trompes sur des arcs diaphragmes dont le tympan est percé de baies jumelées. Les croisillons sont couverts d'un berceau transversal.                  –›
Si vous cliquez sur les photos qui ont une bordure bleu clair, vous pourrez les admirer en grand format
‹– Détail des baies du transept
Les bas-côtés du transept sont voûtés d'arêtes avec doubleaux.                     –›  
‹– Les murs de la travée droite du choeur sont construits en biais et sans fenêtre. L'hémicycle comprend six colonnes.
Chaque croisillon possède une absidiole voûtée en cul-de-four avec une seule fenêtre encadrées de colonnettes.

Pour découvrir la suite :  Saint-Saturnin 2

Pour revenir à la page d'accueil :     Art-Roman.net